Les maisons traditionnelles kabyles-Axxam oumazigh

Dans toute l’Algérie, les villages kabyles (taddarth) se ressemblent  et pour cause, ils ont tous été bâtis avec la même philosophie : la proximité.

D’un regard extérieur on remarque qu’ Ixxamen (les maisons) sont construites les unes à côtés des autres, en cercle, ouvrant pour la plupart sur une cour intérieure. Elles accueillent tous les membres d’une même famille, pas seulement les parents et enfants ; oncles, tantes, grands-parents du côté paternel vivent ensemble. Cette proximité rappelle l’importance attribuée à la cohésion de  famille. Le regroupement de toutes ces habitations constituent le thakharrubth, il s’agit du groupe de maisons abritant plusieurs familles qui détiennent un ancêtre en commun. L’ensemble de tous les  thakharrubth constituent l’adhrum, l’ensemble des idharman (pluriel adhrum) forment le village kabyle.

D’extérieur, ces maisons ont la même architecture, construite en pierre en toit de tuiles, elles sont de moins en moins habitées par les villageois et servent aujourd’hui à héberger le bétail ou les animaux de la ferme.

Dans la commune de Tizi’n Berberdes randonnées sont organisées dans les hauteurs des village de Agni Irouel et de Ighil Ouirem. Cette randonnée offre entre autre l’occasion de faire découvrir aux visiteurs les différentes maisons qui ont gardé leur aspect traditionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *